au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

COVID-19 – L’Etat de Genève vient en aide au monde de la nuit

23 septembre 2020

Les autorités cantonales genevoises et les acteurs du monde de la nuit ont signé un protocole d'accord destiné à atténuer les conséquences financières et en matière d'emplois de la crise actuelle du coronavirus.

Suite à la fermeture le 31 juillet dernier des boîtes de nuit du Canton de Genève, prolongée jusqu'au 16 novembre au moins, les autorités genevoises et le monde de la nuit ont se sont concertés pour identifier des moyens d'atténuer les conséquences économiques des mesures de protection sanitaires.

L'accord signé prévoit la prise en charge d'une partie des frais généraux des établissements concernés, comme le loyer, les assurances liées à leur activité, les télécommunication ou encore les services industriels. L'aide concerne également les charges fixes de type cotisation sociales et LPP, les contrats de location de matériel, les frais fiduciaires et les stocks périmés.

En contrepartie, les bénéficiaires du soutien s'engagent à ne pas licencier leur personnel pour des motifs liés à la crise économique et sanitaire.

Cette nouvelle aide d'urgence est plafonnée à 2 millions de francs par mois et sera compensée par le montant non dépensé de la loi du 12 mai 2020 sur l’aide financière extraordinaire destinée à certains bailleurs commerciaux.

Nouveau lot d'indemnisations pour pertes financières dans le secteur de la culture

Dans le cadre de l'ordonnance fédérale sur l'atténuation des conséquences économiques du coronavirus dans le secteur de la culture, le Conseil d’Etat Genevois a accordé de nouvelles indemnisations pour pertes financières d'un montant de 645'964 francs. Ce nouveau lot d'indemnisations bénéficiera à dix entreprises, actrices ou acteurs de la culture genevoise agissant dans les domaines les plus variés.

Ces indemnisations des pertes financières couvrent des dommages résultant de l’annulation, du report ou de la réduction de manifestations durant la période allant du 28 février au 31 octobre 2020.

Source: Communiqué de presse du Conseil d'Etat