au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

Présentation et mission

artos a pour but

  • de développer un esprit de collaboration et d'échange au sein des associations et des institutions culturelles,
  • d'offrir un service d'information concernant l'ensemble des activités artistiques et techniques,
  • de développer la formation et les connaissances liées au spectacle, et tout autre secteur, notamment la circulation des personnes et du matériel.

Cet article 3 des statuts d'artos est le moteur de notre action.

artos - association romande technique organisation spectacle - a été constituée en 1996 par des professionnels des métiers du spectacle (responsables de lieux, techniciens de spectacle, administrateurs) sur la base d'un constat incontournable:
malgré le formidable développement de la vie culturelle en Suisse romande, ceux qui entourent les artistes ne disposaient
d'aucun réseau d'information pour échanger leurs expériences, ni
de possibilités de formation pour développer leurs compétences.

Encore aujourd'hui, les professionnels du spectacle (techniciens, costumiers, décorateurs, gestionaires de projets ou de lieux) vivent avec un statut fragile.
Ils affrontent des conditions de travail et de salaire souvent précaires.
Sur le plan de la formation plus particulièrement, les cantons n'ont mis sur pied que des écoles d'art (théâtre, musique, arts plastiques) alors que, partout en Europe, l'Etat a pris des initiatives dans ce domaine.

Pour pallier cette situation, artos s'est donc, dès sa création, donnée comme objectifs:

développer un réseau d'information:

mettre sur pied des formations:

artos est ainsi devenue officiellement l'organisation professionnelle de référence pour les formations administratives et techniques du spectacle vivant en Suisse romande.

L'association compte actuellement plus de 200 membres. Elle mise sur une démarche à l'échelle romande. Elle est convaincue que c'est seulement à ce niveau que ces questions pourront être résolues. Sa mission a d'ailleurs été reconnue d'utilité publique par tous les cantons romands.