au service des professionnels de la scène culturelle romande depuis 1996

Procédure de qualification

La procédure de qualification vise à vérifier si la personne candidate a acquis les compétences opérationnelles nécessaires à l’exercice de l'activité professionnelle.

Elle est définie dans l'ordonnance du SEFRI sur la formation initiale de techniscéniste CFC du 1er février 2011 et précisée par les dispositions d'exécution du 15 novembre 2014.

La procédure de qualification porte sur quatre domaines ayant des valeurs différenciées dans l’appréciation finale conduisant à l’obtention du CFC de techniscéniste.

1° Le travail pratique
L’examen est effectué sous la forme d’un travail pratique individuel (TPI) d’une durée entre 16 et 40 heures ou sous la forme d’un travail pratique prescrit (TPP) d’une durée de huit heures.
Pour la Suisse romande, le service cantonal compétent et artos ont opté pour le TPP.

Le travail pratique comporte les quatre domaine de compétence principaux:
A éclairage, B sonorisation, D scène, G sécurité.
La pondération des compétences opérationnelles qui sont examinées est précisée dans le procès-verbal d'examen pratique.

La note du TPP compte triple dans la note globale (30%).

Elle doit être au moins de 4 (suffisant) pour que l’examen final soit réussi.

2° Les connaissances professionnelles
L’examen de connaissances professionnelles dure entre trois et quatre heures. Il comporte cinq épreuves écrites concernant les domaines:
1 éclairage, 2 sonorisation, 3 vidéo & médias4 scène, 5 sécurité.
La note de chaque domaine correspond au résultat de l'épreuve arrondi à une note entière ou à une demi note.

En Suisse romande, il est complété par un examen oral d’une durée maximale de trente minutes portant sur les domaines:
F effets spéciaux H énergie, I productions, J gestion du matériel.
La note de l'oral est déterminée par le procès-verbal de l'examen oral.

La note de connaissances professionnelles est la moyenne de ces six positions, arrondie à la première décimale. Elle compte double dans la note globale (20%).

La culture générale
La note de culture générale est régie par l’ordonnance du SEFRI du 27 avril 2006. Elle est la moyenne des positions suivantes:
la note d'école, le travail personnel d'approfondissement, l'examen final.
Cette note compte double dans la note globale (20%).

4° L’expérience professionnelle
La note d’expérience est la moyenne des notes semestrielles de l’enseignement professionnel et des notes des cours interentreprises.
Elle compte triple dans la note globale (30%).

La note globale
correspond à la moyenne pondérée des quatre domaines de compétence.

Elle doit être au moins de 4 (suffisant) pour obtenir le CFC.

Le certificat fédéral de capacité de techniscéniste est obtenu si
 la note du travail pratique et la note globale sont chacune au moins de 4.

Les documents décrivant l'examen en allemand peuvent être obtenus sur le site de la formation alémanique.